Blog de skalpa

jeudi 5 novembre 2009

On fête la chute du mur de Berlin, mais les murs continuent de nous entourer...


"Entre les Etats-Unis et le Mexique, Israël et la Cisjordanie, la Chine et la Corée du Nord, le Botswana et le Zimbabwe, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe, l'Arabie saoudite et le Yémen, l'Inde et le Pakistan, le Bangladesh et la Birmanie, englobant le Cachemire d'une solide ligne de contrôle, l'Ouzbékistan et le Kirghizistan, l'Union européenne et l'Afrique du Nord dans les enclaves espagnoles de Ceuta et de Melilla sur la côte marocaine... partout, des murs bétonnent les frontières"


Ceci est un extrait d'un excellent article à lire sur télérama.fr (just click!).

Il nous rappelle que "18 000 kilomètres de nouveaux remparts vont bétonner les frontières partout sur la planète" à l'heure où les nouveaux murs empêchent de rentrer alors que celui de Berlin empêchait de sortir...

" 'tain nique sa mère on est enfermés dehors! "


déclarait Saïd la nuit à Paris, sans taxi...


Les murs sont parfois bien réels, parfois virtuels...
Parfois imposés, parfois demandés...
Certains sont intérieurs...
Intériorisés même...

Matérialisés ou non les murs sont le reflet d'une socialisation contraignante, une sociologie de vis-à-vis. On vit dans sa propre société, avec ses propres codes, ses propres normes. On ignore et dédaigne la société qui s'est créée sous d'autres normes. Notre norme est normale puisque c'est la nôtre et puisque c'est la nôtre, elle est forcément mieux. Et celles des autres? Ben, non, car comme disait l'existentialiste, l'enfer c'est les autres. Les autres ceux qui sont pas comme nous...
Si nous avons l'argent, notre norme sera imposée...

Et si des a-normés souhaitent progresser qu'ils intègrent nos normes et on verra ce que l'on peut faire. S'ils le méritent à défaut qu'ils n'héritent. La méritocratie a du bon... 1 sur plusieurs centaines de milliers, ça permet d'espérer, plus forte probabilité que la possibilité de décrocher le gros lot du loto...



Et puisque le mur de Berlin est tombé, on peut donc encore rêver?

8 commentaires:

HERMES a dit…

Mais c'est pour ça qu'on aime tant commémorer dans les médias: Une façon de cacher le présent.

Agathe a dit…

Bien vu ! La société du spectacle...

Bug a dit…

Les murs horizontaux pour les pauvres et les murs verticaux pour Wall street.

Bug, Cafard des lézardes

Anonyme a dit…

besoin de verifier:)

Eric citoyen a dit…

Prise de nouvelles ... comment vas tu ???

@ + amigos

sKaLpA a dit…

@ éric, ça va... loin de la blogosphère... mais ça va....

Anonyme a dit…

merci pour ces nouvelles,me voila rassure.
bonne annee des antipodes mek!

alouest

Zgur a dit…

Saluts et bonne année

Paz y Salud

Zgur

Liens vers d'autres blogs

Les derniers "comment taire"?

Ca colle?

*

Petite bannière du blog