Blog de skalpa

dimanche 11 janvier 2009

STOP IT NOW!




La priorité n'est pas dans le virtuel, bordel!




see ya!



ou
sûrement
pas!



Bonne(s) vie(s)!


Plus grand?





Ps: il vous reste le son d'âge sans intérêt
(0% de sondés y trouvent un intérêt)
et ils ont raison!

10 commentaires:

Le Charançon Libéré a dit…

Pour une fois que tu es d'accord avec Dati… :-)

Et puis, en tant que blogueur tu as aussi droit à ton congé de paternité. Je dis "congé" car je ne veux pas croire que cette fermeture sera définitive. Une fois moins pris par ton rôle de père de famille, j'espère bien que tu reviendras, au moins de temps en temps. Hein ?

Bref, ne tire pas totalement le rideau, camarade. Et donne nous des nouvelles de temps en temps : je continuerai à passer ici, histoire de voir comment tu te portes.

A très vite et hasta siempre, toujours.
Jb

dominique a dit…

ah! donc j'avais bien compris...c'est bien aussi, c'est peut-être que ta vie est bien remplie; je vois que ma vie sociale est de nouveau plus active depuis mon déménagement et de fait, moins de temps sur l'ordi, plus en footing et autres ballades...vis! fais toi plaisir , ca changera pas grand chose, et dans les moments importants, les engagés sont toujours là...

Anonyme a dit…

Du taf,oui!
alors bon courage,les premieres semaines sont tres eprouvantes,mais quel bonheur!
alex

La Parisienne Libérée a dit…

moi je pense pareil que le charençon

j'aime bien tes images, j'aime bien tes textes, j'aime bien tes trouvailles, t'es skalpa, quoi !

prends soin de toi et à bientôt,

ici ou ailleurs :-)

Anonyme a dit…

à plus tard
sage skalpa..pa

jpd

sKaLpA a dit…

@ tous et toutes:

merci...

Bon, oui, c'est clair, j'aurais du mal à tirer le rideau à dire réellement ciao, bye bye, adieu...

Je vais sûrement m'exporter, aller voir si Kprodukt peut se faire héberger (gratos et sans pubs) ailleurs, trouver un autre rythme de croisière...

Donc à bientôt, je vais essayer de gérer nouvelle paternité, rentrée chargée, avant de revenir en force, je vous tiens au courant...

Actif et militant (?) en tout cas je reste vigilant...

see ya!

sKalpA

Et pour ceux et celles qui viendront jusque là, une image spéciale pour vous, pour patienter...
click to see!

Eric citoyen a dit…

Merci !

Agathe a dit…

A bientôt ;-))

Le Charançon Libéré a dit…

Yep Skalpa

Un petit bonjour en passant. J'espère que ça pouponne sec :-)

A bientôt, camarade

Anonyme a dit…

Comme je suis désormais plus prêt du camp des futurs papis que celui des futurs papa , j'n'ai trouvé à troquer qu'une petite histoire de vieux pour les jeunes .

A un de ces + , skalpa !

"Un jour, un vieux professeur de l'École Nationale d'Administration (ENA) fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies. Ce cours constituait l'un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour "passer sa matière".
Debout, devant ce groupe d'élite (qui était prêt à noter tout ce que l'expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : "Nous allons réaliser une expérience".
De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot de verre de plus de 4 litres qu'il posa en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :
"Est-ce que ce pot est plein ?".
Tous répondirent : "Oui".
Il attendit quelques secondes et ajouta : "Vraiment ?".
Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrèrent entre les cailloux... jusqu'au fond du pot.
Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda :
"Est-ce que ce pot est plein ".
Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège.
L'un d'eux répondit: "Probablement pas !".
"Bien !" répondit le vieux prof.
Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table un récipient rempli de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.
Encore une fois, il demanda : "Est-ce que ce pot est plein ?".
Cette fois, sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent : "Non !".
"Bien !" répondit le vieux prof.
Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :
"Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?"
Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit :
"Cela démontre que même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire".
"Non" répondit le vieux prof. "Ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite".
Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidence de ces propos.
Le vieux prof leur dit alors : "Quels sont les gros cailloux dans votre vie ?"
"Votre santé ?"
"Votre famille ?"
"Vos ami(e)s ?"
"Réaliser vos rêves ?"
"Faire ce que vous aimez ?"
"Apprendre ?"
"Défendre une cause ?"
"Vous relaxer ?"
"Travailler à ce qui vous est cher...?"
"Ou... toute autre chose ?"
"Ce qu'il faut retenir, c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir... sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n'aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie.
Alors, n'oubliez pas de vous poser à vous-même la question :
"Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?"
Et placez-les en premier dans votre vie…"


@micalement béber ;-)

Liens vers d'autres blogs

Les derniers "comment taire"?

Ca colle?

*

Petite bannière du blog